stomatologie - 1 - 29/04/14

La clinique dentaire du boulevard D. avait belle allure sur la présentation qui en était faite sur son site internet. Des photos et des notices médicales de bon aloi laissaient présager un établissement d’importance où l’on avait l’assurance de recevoir les meilleurs soins dispensés par les meilleurs spécialistes. ... lire la suite

stomatologie - 2 - 29/04/14

J’attendais patiemment, guettant les allées et venues insignifiantes de l’établissement dentaire quasi désert. Un autre type vêtu d’un accoutrement de chirurgien similaire à celui qui avait enregistré mon arrivée fit une apparition, bouscula à son tour les papiers qui trainaient sur le comptoir puis disparut aussitôt. ... lire la suite

Réveil en fanfare - 28/01/14

Ce matin, un raffut venant de la rue m’a tiré du lit avant l’aube. Crissements de pneus, coups de freins brusques, bruit étouffé d’un choc suivi de cris montant par salves dans le silence nuiteux. ... lire la suite

Maitresses et concubines - 19/01/14

La fièvre qui s’est emparée des médias jusqu’au-delà de l’hexagone, suite à la révélation de présumées galipettes présidentielles, est symptomatique d’une maladie bénigne dont souffre notre pays et qui se serait brusquement aggravée. ... lire la suite

grande braderie Grande braderie solidaire - 09/12/13

Samedi matin, 9h50. Dans le grand salon d’honneur de la Mairie du XXe, transformé le temps d’un week-end en une immense boutique de prêt-à-porter, une armée de bénévoles s’active autour des étals et des portants de vêtements. ... lire la suite

La santé du Président - 06/12/13

Mercredi, France-Inter ouvrait son journal de 13h sur un sujet crucial : « la santé des Présidents. Jusqu’où aller en matière de transparence ? » ... lire la suite

L’homme au fusil à pompe vêtu d’un survêt vert - 15/11/13

À la télé on ne parlait que du type qui se baladait dans Paris en survêt vert avec un fusil à pompe dissimulé dans son sac à dos. Il avait déjà flingué un journaliste rencontré au hasard dans les locaux de Libération. Le pronostic vital était engagé, ce n’était donc pas de la rigolade. ... lire la suite